Accueil ::> Actions-Voyages-Sorties 2016-2017 ::> Conférence de Bernard Duval, résistant-déporté

Conférence de Bernard Duval, résistant-déporté

jeudi 8 juin 2017, par Guillaume Dussous,professeur-documentaliste.

Un résistant-déporté au collège

- Le collège Chartier a accueilli,pour la 7e année consécutive, Bernard Duval,résistant-déporté de Caen, pour qu’il témoigne de son expérience de la seconde guerre mondiale.
Bernard Duval, collège Alain chartier,8 juin 2017

- Il a ainsi,dans le cadre de deux conférences, donné une leçon « d’histoire vivante » à l’ensemble des élèves de 3e du collège le jeudi 8 juin.
- Il est notamment venu avec sa tenue de déporté
Bernard Duval raconte son retour de déportation

Un homme dans la guerre

- Âgé de 14 ans au début de la guerre, il rentre en apprentissage de menuiserie dans une menuiserie de Caen.

- A l’occasion d’un travail à la prison de Caen, il rentre en « résistance » en faisant passer deux courriers d’un détenu qu’il connait.

- C’est le début,pour lui, d’activités diverses de résistance qui le mèneront à être dénoncé et être torturé.

- Il prend le chemin du camp de regroupement de Compiègne avant de rejoindre les camps de Neuengamme puis de Sachsenhausen, près de Berlin. Il y connait les privations et l’inhumaine condition du déporté.
Bernard Duval raconte sa déportation au camp de Sachsenhausen (Allemagne)

- A l’occasion de l’avancée des troupes soviétiques, le camp est libéré du contrôle allemand.

- Il parcourt 140 km à pied,en compagnie d’autres déportés, pour atteindre un point de passage du fleuve Elbe en Allemagne.

- Il rejoint ensuite la France et arrive à Paris.

- A Paris, il transite par l’hôtel Lutétia et retrouve Caen, où l’attend sa famille


Bernard Duval a rassemblé ses souvenirs dans un ouvrage paru aux éditions OREP (voir le lien joint à l’article)

Voir en ligne : Lien commercial : « Une jeunesse volée », Bernard Duval,éditions OREP